English version

L’accueil de Charline PICON au Vieux Port

Article publié le 22 août 2016

De Rio à La Rochelle !

Nos sportifs locaux sont de retour de Rio ! Le Pôle France de Voile de La Rochelle, le Département de la Charente-Maritime ainsi que la Ville de La Rochelle ont organisé ce samedi 27 août une parade nautique pour les accueillir, fêter l’or olympique de Charline Picon et les performances sportives de nos athlètes et entraîneurs

Cette parade nautique avec de nombreuses planches à voile, des avirons de mer et des plaisanciers, est partie à 11h15 la cale des Minimes pour ensuite rejoindre le chenal du port et rentrer dans le Vieux-Port de La Rochelle aux alentours de 12h.

JPEG - 61.6 ko

Charline Picon, Sarah Steyaert et Mathilde de Kerangat ont été chaleureusement applaudies par le public nombreux ! Elles ont pris part à cette parade, accompagnées par leurs équipes encadrantes, donnant ainsi l’occasion à tous de fêter la victoire de Charline Picon et son titre Olympique, mais également de saluer les performances sportives de l’ensemble des athlètes et de leurs entraîneurs.

JPEG - 325.8 ko
JPEG - 356.8 ko
JPEG - 485.9 ko
Mathilde de Kerangat et Sarah Steyert, elles aussi très applaudie par le public !
JPEG - 449.8 ko
Le Vieux-Port parsemé de voiles et de bateaux pour cet accueil triomphant !

En bonus, les images exclusives du "retour en or" de Charline mercredi soir en gare de La Rochelle, réalisées par Web TV Info et une interview - exclusive elle aussi - de Charline Picon, réalisée il y a quelques mois, lors de sa préparation pour les Jeux Olympiques...



Lien vers les images de l’arrivée de Charline Picon à La Rochelle



Crédit photo : Christophe Launay

- Charline, peux-tu nous parler de tes débuts à La Rochelle ?

J’ai commencé à réellement naviguer sur le plan d’eau rochelais lors de mon entrée en sport études au lycée Dautet en 1ère S, en 1999. Je suis alors au pôle France et tout est simple pour s’entrainer, pas gêné par les marées, on peut naviguer tout le temps, et c’est un plan d’eau qui m’a permise d’être polyvalente de part sa variété. On rencontre les vents de terre shifty, le vent de sud-ouest et son fort clapot, par nord-ouest on peut aller sous le pont de l’ile de ré pour une navigation bien sportive avec courant, clapot, ressac… Au large de rivedoux on peut prendre de bons trains de houle aussi. Et l’été le thermique fonctionne bien. De manière générale, c’est un plan d’eau complet !

- Comment expliques tu la progression sensible que ta carrière à connue depuis les Jeux de Londres ?

Après les JO de Londres, la déception était grande et les questions nombreuses, mais quand je me pose la bonne question de savoir si je peux progresser et faire mieux, la réponse est évidente. Je m’entoure d’une nouvelle équipe (entraineur, préparateur physique, nutritionniste, partenaires financiers…) pour m’apporter de nouvelles choses et une nouvelle vision. Cedric Leroy, le coach de mes débuts en catégorie Espoir, m’a beaucoup fait progresser sur le matériel qui est une monotypie mais où il y a de nombreuses différences au final car meme si visuellement c’est la meme chose en sensations et performances il y a beaucoup d’écarts (notamment raideur de mat, aileron …) et heureusement car une fille de 1m80/70 kgs n’aura pas besoin du même matériel que moi ! Et donc on adapte en permanence le matériel par rapport à mon gabarit et mon style de navigation. Je progresse donc avec lui sur la connaissance du matériel RSX. Apres on a continué le travail technique, tactique … et le développement du physique et les petits détails comme la nutrition entre les manches, la récupération … Apres les résultats ne font qu’augmenter ma confiance, plus on a de confiance plus il est facile d’aborder les compétitions et de performer … la boucle est bouclée…Mais la route est encore longue jusqu’au JO, il ne faut pas s’endormir …le niveau monte, la flotte devient compacte…

- Peux-tu nous parler du plan d’eau de Rio ?

Le plan d’eau de Rio est compliqué avec un plan d’eau intérieur avec beaucoup de relief autour ( pain de sucre, corcovado…) et du courant tourbillonnant assez fort ! Et puis un plan d’eau extérieur avec houle forte, clapot, ressac, très technique ! Il faut donc être complet et seule la vitesse ne fera pas la différence, il faut ouvrir les yeux en permanence d’autant qu’à la période d’Août on peut avoir du thermique, des passages de fronts … c’est leur hiver à eux ...


Avec une magnifique médaille d’or, remportée sur la dernière manche au terme d’une compétition acharnée, Charline a montré lors des Jeux de Rio l’étendue de son talent, ses qualité de compétitrice et ses facultés d’adaptation face à des situations complexes ! Bravo à elle ! Elle avait déjà depuis longtemps gagné notre affection et notre respect, elle inscrit définitivement son nom sur la liste des grands champions de Charente Maritime !!!

Revenir à l'AccueilVoir tous les articles "Actualités"

Contactez la Capitainerie des Minimes  capitainerie@portlarochelle.com Plan d'accès - Contact - Mentions légales  - Plan du site - Site réalisé par : La Petite Boîte