Actualités

Marin et écrivain, Fabien Clauw en dédicace à Rochefort

publié le 17 octobre 2018
  • 283 Vues
  • Beaucoup d’entre nous se sont plongés avec délice dans la lecture des deux premiers romans de Fabien Clauw (« Pour les 3 couleurs » et « Le trésor des américains » aux éditions Paulsen, ndr) ; avec un talent exceptionnel, une écriture ciselée, précise et évocatrice, notre auteur, par ailleurs bien connu du monde du nautisme, continue son parcours d’écrivain « de marine ».

    N’ayant rien à envier aux auteurs anglo-saxons les plus fameux (Cecil S. Forester, Douglas Reeman ou Patrick O’Brian, notamment), Fabien Clauw marque d’une empreinte profonde le roman d’aventure marine. Déjà primé  par des jurys prestigieux, il se forge aujourd’hui un nom et une réputation solide auprès des marins de la « Royale » (la Marine Nationale) et du grand public.

    Nos amis de la Corderie Royale de Rochefort ont eu l’excellente idée d’accueillir Fabien Clauw pour une séance de dédicace exceptionnelle, le samedi 27 octobre à 18h00.

    En attendant la suite des aventures du Capitaine Belmonte, nous vous invitons à venir nombreux échanger avec Fabien et – pourquoi pas – envisager ses ouvrages comme cadeaux de fin d’année !

     

    DERNIÈRE MINUTE : nous venons d’apprendre que Fabien Clauw vient de se voir décerner le prestigieux prix 2018  « Marine – Bravo Zulu », décerné par le Comité du prix littéraire ACORAM (Officiers de la Marine Nationale) ; voici ce qu’en dit le Capitaine de Frégate (H) Jean-Paul BILLOT, son président :

    « Parmi « les hommes qui vont en mer », il en est qui – avec des mots ou des photos, des dessins ou des images – savent en parler, avec talent. Notre palmarès les rassemble.
    Fabien Clauw, skipper émérite, nous embarque, vent arrière, à la fin de la tourmente révolutionnaire, sur l’Egalité – frégate de 18 de la République, commandant Gilles Belmonte – à travers batailles dévastatrices et coups tordus des services secrets. » 

    Et voici ce qu’ajoute le Capitaine de vaisseau (R) Marc Levatois :  » C’est une belle histoire pleine de rebondissements et de suspense. La densité du livre tient aussi dans la complexité et la richesse de ses personnages On y trouve des marins, Français et Anglais, mais aussi des espions, des politiques, des savants et des fonctionnaires véreux et encore de jolies passagères qui ne laissent personne de marbre. L’engagement de Belmonte aux idées nouvelles et aux trois couleurs est acquis, mais le constat de la décadence de ce qui fut la Marine royale et des malversations des fonctionnaires du Directoire est aussi très présent, de même que l’amitié de quelques officiers de haute valeur passés à l’Emigration.

    Livre d’histoire, ce roman est un livre de mer, écrit par un marin, qui a couru trois Solitaires du Figaro et qui travaille activement depuis, dans le domaine de la croisière et du nautisme. Son sens aigu de la mer se lit dans ses descriptions des paysages marins mais plus encore dans la véracité et dans le réalisme des manœuvres des combats navals qui ponctuent les grandes étapes du récit. C’est de la grande marine de guerre à voile qu’il s’agit et Fabien Clauw nous la dépeint avec une fascinante précision technique. On a du mal à arrêter la lecture tant que le livre n’est pas fini. Et, à la fin, on n’a qu’une envie : celle d’en commencer la suite., tout aussi réussie : Le trésor des Américains qui va nous entrainer sur les rives du Delaware. »

     

     

     

     

     

     

    Cet article vous a intéressé ? Partager-le / Interested in this page ? Share itTweet about this on Twitter
    Twitter
    Share on Facebook
    Facebook
    Share on Google+
    Google+
    S'abonner