English version

Agir pour limiter l’impact écologique

  • Je ramasse les sacs plastiques qui flottent dans l’eau car des espèces protégées, avalent les sacs en plastique qu’elles prennent pour des méduses et s’étouffent. De plus, les sacs plastiques peuvent bloquer le circuit de refroidissement des bateaux et causer une avarie moteur.
  • Je respecte les tailles de capture minimales et le matériel autorisé car en pêchant des poissons en dessous des tailles autorisées, j’empêche le renouvellement naturel des espèces et je réduis les ressources. De même, lors de mes achats je n’achète pas de poissons ou crustacés en dessous de ces tailles.
  • Pour mes pêches aux coquillages et crustacés, je respecte les quantités et les tailles autorisées car ce sont des ressources fragiles et indispensables à l’écosystème marin.
  • J’évacue mes ordures et je vidange mes cuves d’eaux usées uniquement dans les emplacements prévus à cet effet par le gestionnaire du port.

Faites part de vos remarques ou de vos suggestions sur ces messages à l’adresse internet suivante : mnp.dam.dgmt@développement-durable.gouv.fr


Respecter la faune et la flore

- Je mouille en priorité sur le sable afin de préserver les herbiers à posidonies ou de zostera puis je rince mon ancre sur place.
- J’évite de pratiquer des activités motorisées bruyantes qui portent atteinte à la faune et à la flore en dehors des zones dédiées à cet effet.
- En mer et en rivière, je respecte le milieu naturel en évitant de dégrader des zones sensibles, les lieux de nidification et de reproduction de la faune locale  : roselières, berges, petits îlots, rivières en périodes de basses-eaux.
- Je respecte le milieu sous-marin en m’abstenant de remonter quoi que ce soit, j’évite de nourrir les poissons ou de détériorer les fonds marins avec mes mains ou mes palmes. Le contact avec du corail peut avoir des effets irréversibles sur son développement.



Prévenir les pollutions aquatiques

  • Je préfère des sacs lourds ou des paniers pour transporter mes affaires car un sac trop léger risquerait de s’envoler. De même, je suis particulièrement attentif à tous les objets légers que le vent
  • Je n’utilise pas mes toilettes marines près du rivage sauf si j’équipe mon embarcation de cuves à eaux noires, car la pollution organique peut favoriser la prolifération de certaines espèces au détriment de toutes les autres. De nombreux ports proposent aujourd’hui des systèmes de vidange.
  • Je remplis prudemment le réservoir de carburant de mon embarcation : de préférence à quai et en utilisant un entonnoir suffisamment grand pour ne pas répandre de carburant dans l’eau.
  • A bord de mon embarcation, j’utilise des produits respectueux de l’environnement. Les ports proposent toutes sortes d’équipements pour assurer la vie à bord (sanitaires, bacs à vaisselle, douches).
  • Je bannis les produits toxiques pour laver mes embarcations afin de privilégier les produits biodégradables.





Contactez la Capitainerie des Minimes  capitainerie@portlarochelle.com Plan d'accès - Contact - Mentions légales  - Plan du site - Site réalisé par : La Petite Boîte