Des espèces présentes toute l’année

pecheursLes tacauds et les congres, que l’on trouve sur les têtes de roches et les épaves. Il faut les pêcher à soutenir, bateau ancré, avec les montages les plus simples possibles, traînard pour le congre et potences pour le tacot. Les roussettes et les raies, que l’on traque sur les grandes gravières, on les pêche au traînard, appâté aux morceaux de poissons (sardine et maquereau) de préférence.

Le bar est omniprésent autour des roches. Une période de frai de mi janvier à mi mars le rend plus rare, c’est le moment de le laisser en paix et de traquer d’autres espèces.

Le merlan envahit nos eaux dès le mois de novembre, et disparaît fin mars. Il s’attrape indifféremment au traînard ou avec un bas de ligne à potences.

Les maquereaux, les orphies et les chinchards, ces poissons voyageurs se repèrent grâce aux mouettes et aux chasses qu’ils déclenchent. Le meilleur moyen d’en capturer alors est la mitraillette.

Les dorades grises, recherchées sur les gravières peu profondes (15 à 20 m), on trouve les gros spécimens au-delà des 30 m de profondeur. Strouille obligatoire pour faire une jolie pêche, meilleur appât sans conteste, le chipiron (variété d’encornet local), coque, couteau, mais aussi palourde ou amande…

Les dorades royales, difficiles à pêcher, elles se localisent en bordure de côte, dans des fonds de 1 à 10 m, elles «  broutent  » les bancs de moules en suivant la marée dans sa descente et sa remontée.

Le maigre, poisson roi des pertuis charentais, présent de fin mai à fin octobre, est le plus prisé des poissons, pesant de 1 à 45 kg.

Le requin renard et le requin peau bleue, devenus rares, se capturent cependant tous les ans.

 

Merci de ne prélever que la quantité nécessaire à votre consommation  !

 

Taille minimale des captures

Les captures doivent respecter les tailles minimales autorisées aussi bien pour les poissons, les crustacés ou les coquillages.

Il peut arriver que les tailles retenues soient différentes d’une région à l’autre ; se renseigner auprès des Services des Affaires Maritimes.

 

Pêche en bateau

Quelques espèces avec tailles minimales autorisées
(réf : arrêté du 29 janvier 2013)
Bar 42 cm
Bar moucheté 30 cm
Dorade grise 23 cm
Dorade royale 23 cm
Lieu jaune 30 cm
Maigre 45 cm
Maquereau 20 cm
Merlan 27 cm
Mulet 30 cm
Plie 27 cm
Sole 24 cm
Turbot/Barbue 30 cm
Cet article vous a intéressé ? Partager-le / Interested in this page ? Share itTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
S'abonner