Actualités

Grande America : pas de marée noire

publié le 25 mars 2019
  • 2964 Vues
  • LA PRÉFECTURE MARITIME EXCLUT TOUT RISQUE DE MARÉE NOIRE SUR LES CÔTES FRANÇAISES

    Mardi 12 mars, le navire italien «Grande America» victime d’un important incendie, a fait naufrage, entrainant la formation de nappes d’hydrocarbures en surface.

    Il était à craindre que nos côtes françaises soient impactées par la pollution. Dimanche 24 mars, La préfecture Maritime a exclu tout risque de marée noire ou même l’arrivée de « nappes noires » sur les côtes françaises. Néanmoins, de petites boulettes d’hydrocarbures devraient bien s’échouer sur les côtes, mais pas avant au moins une semaine. Pas de risque de marée noire comme pour l’Erika, donc, et une pollution très limitée ; le survol aérien n’a en effet pas permis de détecter de masses compactes en surface, comme elles l’avaient été, juste après le naufrage.

    Actuellement et pour une bonne partie de la semaine, les vents étant orientés à l’Est, il est physiquement impossible que des boulettes d’hydrocarbures (actuellement à plus de 200 km au large) issues du Grande America  atteignent nos côtes.

    Enfin, les résidus toucheront plus vraisemblablement le Sud de la France et le Pays Basque (français et espagnol). Les nettoyages de plages en entretien et en préparation de la saison, permettront de repérer et d’éliminer rapidement toute souillure éventuelle.

    Nous vous rappelons que les résidus de produits pétroliers ont une toxicité avérée et qu’en cas de découverte, il vous est recommandé de ne pas y toucher et de prévenir la Ville de La Rochelle (05 46 51 51 51).

    Dans le golfe de Gascogne, les opérations antipollution sont toujours en cours et on peut déjà saluer le travail des unités déployées pour le pompage en mer des hydrocarbures : une efficacité permettant d’avoir une vision optimiste quant aux retombées sur nos côtes. Le maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine, s’est exprimé ce matin à ce sujet sur France Info ; soulignant l’action des unités anti pollution sous l’autorité de la Préfecture Maritime de Brest, il a indiqué que trois containers avaient déjà été remorqués vers La Pallice ; ces containers sont en effet des risques potentiels pour la navigation. Tout est fait pour les repérer et les ramener à terre où ils seront sous la responsabilité de l’armateur du navire. Pas de catastrophisme, donc, mais un pragmatisme quant à la réalité de ce naufrage et une vigilance active sur ses conséquences.

    Pour en suivre l’actualité, voici quelques liens utiles :

    https://www.20minutes.fr/planete/2480127-20190324-naufrage-grande-america-jour-autre-pollution-arrivera-cotes-certain https://www.europe1.fr/societe/le-fioul-du-grande-america-menace-les-cotes-francaises-nous-faisons-tout-ce-qui-est-possible-sept-jours-sur-sept-3879431 https://www.cnews.fr/france/2019-03-24/naufrage-du-grande-america-en-direct-la-prefecture-maritime-exclut-tout-risque-de

    https://www.premar-atlantique.gouv.fr/

     

    Partager cette publication :