Actualités

Exercice « Submersion17 » 27 et 28/11/2019

publié le 20 novembre 2019
  • 587 Vues
  • Dans le cadre du Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI), un exercice intercommunal « vigilance rouge » lié aux risques de submersion marine aura lieu du mercredi 27 au jeudi 28 novembre prochain afin de tester l’efficacité du dispositif de protection.

    L’exercice Submersion17 a vocation à entraîner les services en charge de la gestion d’un évènement majeur à tester la chaîne d’alerte aux communes en cas de submersion du littoral et à mettre en œuvre les procédures de protection de la population.

    Durant ces 24h , les services de sécurité et de secours (préfecture, DDTM, SDIS, gendarmerie, police, DMD, associations agréées de sécurité civile), les opérateurs de réseaux (GRDF, Enedis, RTE), les collectivités testeront les procédures et devront coopérer sous l’autorité du Préfet de département. Tous les dispositifs et mesures de sauvegarde seront mis en œuvre comme s’il s’agissait d’une véritable alerte.

    En ce qui concerne le port et ses usagers, différentes actions seront mises en œuvre en fonction du niveau d’alerte  :

     

     

    Vous trouverez plus d’informations sur cet exercice « Submersion17 » sur le site de la préfecture de la Charente-Maritime : http://www.charente-maritime.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite/Securite-civile/Informations-sur-les-risques-majeurs/Exercice-departemental-de-securite-civile-risque-submersion

     

     

     

    Conseils à suivre :

     

    Soyez très vigilants, les très fortes vagues prévues au large auront des conséquences au niveau du rivage. Cet évènement peut présenter des risques sur l’ensemble du littoral.
    Prévisions complètes sur le site de Météo France www.meteofrance.com

    En cas de questions, n’hésitez pas à contacter la capitainerie au 05 46 44 41 20, 24h/24 ou par VHF canal 09.

    Conseils de comportement pour une vigilance Orange


    L’élévation temporaire du niveau de la mer, principalement à la pleine mer, est susceptible localement de provoquer des envahissements côtiers.

    Les circulations routière et ferroviaire sur les axes longeant le littoral peuvent être perturbées.

    Des dégâts importants sont localement à craindre sur l’habitat léger et les installations provisoires sur le rivage et le littoral.

    Associées à de forts coefficients de marée (vives eaux), les risques de submersion côtiers seront plus importants

     

    Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias.

    Evitez de circuler en bord de mer à pied ou en voiture. Si nécessaire, circulez avec précaution en limitant votre vitesse et ne vous engagez pas sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.

    Habitants du bord de mer ou le long d’un estuaire :

    Fermez les portes, fenêtres et volets en front de mer.

    Protégez vos biens susceptibles d’être inondés ou emportés.

    Prévoyez des vivres et du matériel de secours.

    Surveillez la montée des eaux et tenez-vous informé auprès des autorités.

    Plaisanciers :

    Ne prenez pas la mer.

    Ne pratiquez pas de sport nautique.

    Avant l’épisode, vérifiez l’amarrage de votre navire et l’arrimage du matériel à bord. Ne laissez rien à bord qui pourrait provoquer un sur- accident.

    Professionnels de la mer :

    Evitez de prendre la mer.

    Soyez prudents, si vous devez sortir.

    A bord, portez vos équipements de sécurité (gilets,..).

    Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :

    Ne vous mettez pas à l’eau, ne vous baignez pas

    Ne pratiquez pas d’activités nautiques de loisir.

    Soyez particulièrement vigilants, ne vous approchez pas du bord de l’eau même d’un point surélevé (plage, falaise).

    Eloignez-vous des ouvrages exposés aux vagues (jetées portuaires, épis, fronts de mer).

     

     

     

    Conseils de comportement pour une vigilance Rouge

    Associées à de fortes pluies et à des vents tempétueux, les hauteurs d’eau attendues peuvent submerger les systèmes de défense côtiers (digues des ports, ouvrages de défense contre la mer, cordon dunaire) et provoquer des débordements dans les ports, la rupture des infrastructures de transports (routes, voies ferrées …) et des inondations de zones habitées ainsi que de zones d’activités économiques.

    Les circulations routière et ferroviaire sur les axes longeant le littoral peuvent être rendues très difficiles.

    L’habitat léger et les installations provisoires sur le rivage et le littoral peuvent être mis en réel danger.

    Associés à de forts coefficients de marée (vives eaux), les risques de submersion côtiers et d’inondation des terres seront extrêmes.

     

    Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les medias.

    Ne circulez pas en bord de mer, à pied ou en voiture.

    Ne pratiquez pas d’activités nautiques ou de baignade.

    Habitants du bord de mer ou le long d’un estuaire :

    Fermez toutes les portes, et les fenêtres, ainsi que les volets en front de mer.

    Protégez vos biens susceptibles d’être inondés ou emportés.

    Prévoyez des vivres et du matériel de secours.

    Surveillez la montée des eaux et tenez-vous prêts à monter à l’étage ou sur le toit.

    Tenez-vous informé auprès des autorités communales ou préfectorales et préparez-vous, si nécessaire et sur leur ordre, à évacuer vos habitations.

    Plaisanciers et professionnels de la mer :

    Ne prenez pas la mer. Ne pratiquez pas de sport nautique.

    Si vous êtes en mer, n’essayez pas de revenir à la côte.

    Avant l’épisode, vérifiez l’amarrage de votre navire et l’arrimage du matériel à bord. Prenez les mesures nécessaires à la protection des embarcations et ne laissez rien à bord pour éviter de provoquer un sur accident.

    Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs du bord de mer :

    Ne vous mettez pas à l’eau, ne vous baignez pas.

    Soyez particulièrement vigilants, éloignez-vous du bord de l’eau (rivage, plages, ports, sentiers ou routes côtières, falaises,…).

     

    Partager cette publication :