Actualités

Le port inaugure le premier élévateur 100% électrique de France

publié le 03 juin 2022
  • 170 Vues
  • Le Port de plaisance de La Rochelle devient le premier de France à posséder un engin de levage de bateaux sans impact carbone. Ce nouvel engin 100% électrique a été conçu sur mesure pour lever de bateaux allant jusqu’à 15 tonnes de façon autonome (sans besoin de recharge) pendant, au moins, huit heures d’activités. Tous les ans près de 7 000 opérations de grutage sont réalisées par le port.

    Avant de pouvoir mettre l’élévateur en fonctionnement à La Rochelle, les équipes du port se sont rendues à Diano d’Alba (Italie), lieu de conception, pour mettre en place un protocole très rigoureux lors de la phase de tests. Le principal enjeu était de s’assurer que ses cinq batteries en lithium seraient autonomes, c’est-à-dire être capables de tenir une journée complète en activité sans avoir besoin d’être rechargées.

     

    Sa première mise à l’eau mi-mai a été réalisée sous le regard des journalistes et des passants sur la Zone artisanale des Minimes

     

    Au total, ont été réalisées 16 simulations de levage et de mise à l’eau avec un bloc de béton similaire aux dimensions et au poids d’un bateau du port, en plus de allers-retours sur 150 mètres. A la fin de la journée, les résultats étaient convaincants : plus de 40% des batteries étaient encore exploitables.

     

    Cet engin 100% électrique a été conçu sur mesure par l’entreprise Boat Life, en Italie, à la demande du Port de plaisance de La Rochelle

     

    Une fois les cinq batteries complètement déchargées, il en faut entre cinq et huit heures pour les charger complètement. Ce qui permettra, explique le responsable du service manutention, Ludovic Boucard, d’utiliser l’élévateur tous les jours pendant la haute saison en le rechargent la nuit.

     

    Au total, cinq batteries en lithium assure l’autonomie de l’équipement pendant une journée complète de levage d’embarcations

     

    Les avantages d’un modèle électrique, anticipe le directeur du port, Bertrand Moquay, sont nombreuses. En plus de son émission zéro carbone, l’engin va permettre une réduction de la pollution sonore, l’élimination des fuites hydrauliques potentielles ainsi que la réduction des couts d’exploitation. Ceci s’inscrit dans une démarche de management environnemental du port ainsi que dans le cadre de « La Rochelle Territoire Zéro Carbone ».

    Partager cette publication :